Nos livresLivres NumériqueZone enseignantsAuteursIllustrateursPrix littéraireNouvellesBlogueÀ proposPoints de venteConcoursNous joindreENGLISH
Nos livres

Les Volontaires : Sous le feu de l'ennemi

Les Volontaires : Sous le feu de l'ennemi

Commander ce livre

Demande de commande

Livre : Les Volontaires : Sous le feu de l'ennemi (978-2-924253-23-6)

L'un de nos représentants vous contactera pour compléter votre commande.

Description

Titre : Les Volontaires : Sous le feu de l'ennemi
Thèmes abordés : Deuxième Guerre mondiale, aviation, famille, réalité d'une autre génération
ISBN : 978-2-924253-23-6
ISBN numérique : 978-2-924253-51-9
Auteur : Nicolas Paquin
Illustration : Matthieu Lemond
Date de parution : Mai 2014
Format : Roman format poche, 258 pages
V. Numérique : Prologue
Public cible : 12 ans et plus
Prix : 13.95 $

Résumé du livre

Voici l’histoire d’un adolescent rêveur et passionné d’aviation. Son parcours le mènera des rues de Québec jusque dans le ciel de France à travers une série d’aventures où s’entrecroisent l’entraînement, l’espionnage, les amours de guerre et la mort. Éditions du Phoenix lancent le premier roman d’une nouvelle série portant sur la Seconde Guerre mondiale. Cette série présente le destin de jeunes soldats qui ont choisi de sacrifier leur vie pour aller combattre la menace nazie durant le plus grand conflit du vingtième siècle. Les trois parties de ce triptyque couvriront les années 1941 à 1945.

Extrait du livre

Dans le village, entre la laiterie et le magasin général, à l’ombre de l’église et de son fin clocher qui semble se balancer lorsqu’il vente, tout est endormi. Henri a parcouru la campagne jusqu’au petit matin, songeur. S’enrôler… C’est vite dit. Il n’a pas l’âge… Il faudra mentir. Il rencontre monsieur Girard, le maître de gare, et s’informe du tarif pour Montréal. Dans le reflet du miroir, au mur, il a l’impression d’avoir vieilli d’au moins quatre ans. Fatigué, cerné, dépeigné, il se donnerait sans doute la vingtaine. Il a faim et il se sent sale : la dernière fois qu’il s’est lavé, il portait encore le fier titre d’étudiant du Petit Séminaire. Tandis que quelques Blaisois s’approchent du quai, il se glisse le long du mur de pierre de la vénérable gare, le temps de soulager une envie pressante.

Documents